Le "stagiaire aide familial au pair" - c'est son doux nom administratif - est une jeune personne étrangère, célibataire, âgée de 18 à 30 ans, le plus souvent étudiante, accueillie dans une famille pour un an, en général. En échange de la garde d' enfant(s), quelque 30 heures par semaine (soit 5 heures par jour sur 6 jours) et deux soirées de baby-sitting, la famille d'accueil lui accorde le gîte, le couvert et de l'argent de poche. Assimilé à l'aîné de la famille, pendant l'année qu'il passera dans ce foyer, le jeune au pair sera obligatoirement inscrit à un cours de français dans une école ou une université, car apprendre la langue, c'est aussi son but. Quant à la famille d'accueil, elle aura appris un tas de choses sur le pays et la culture de cette jeune personne.

Comment trouver la perle au Pair... Dans la presse étrangère (à la rubrique petites annonces), dans les ambassades, les centres culturels des pays recherchés, sur Internet (groupes de discussion, forums et sites dédiés ne manquent pas, mais la prise de risque est réelle) ou encore grâce à des associations mandataires.

Combien ça coûte ? Un jeune au pair ne reçoit aucun salaire mais la famille doit fournir la nourriture, le logement et de l'argent de poche qui doit représenter entre 75 et 90 fois le minimum garanti, soit entre 237,75 € (75 x 3,17) et 285,30 € (90 x 3,17). La famille qui l'accueille ne paie ni le voyage ni les cours de français du jeune au pair. Même si cela n'est pas obligatoire, il est d'usage de compter dans les frais le titre de transport du jeune au pair.

Les cotisations sociales forfaitaires assurent au jeune une couverture sociale en matière d'assurance-maladie et de maternité, d'accidents du travail et de retraite complémentaire. La base de calcul par trimestre s'établit sur :

  • 169 fois le Smic horaire brut (8,27 €), soit 1 397,63 €. Le taux de cotisation de Sécurité sociale représente 31% de 1 397,63 €, soit 433,27 € ;
  • Le montant de la cotisation de retraite complémentaire, elle, est 1/5ème de la cotisation de Sécurité sociale (point précédent), soit 86,65 €.
  • Les cotisations sociales reviennent donc à 519,92 € par trimestre.


Avantages :

  • Souplesse des horaires
  • Ouverture à une culture étrangère.

Inconvénients :

  • Difficulté pour trouver un jeune au pair
  • Pas d'aide financière particulière : pas d'aide de la CAF, pas de réduction d'impôt
  • Impossible d'utiliser le chèque emploi-service universel
  • Pas d'évaluation préalable des compétences
  • Ce n'est pas une garde à temps complet.