Dans tous les cas Si le séjour excède 3 mois, dans les 8 jours suivant son arrivée, la famille d'accueil devra la déclarer à l'URSSAF au titre de " stagiaire aide familial étranger au pair ". L'URSSAF fournira en retour des formulaires de déclaration trimestrielle et effectuera le cas échéant l'immatriculation auprès de la Caisse nationale d'assurance maladie. Cela permettra à la jeune personne au pair de bénéficier d'une couverture sociale pendant la durée de son séjour. Chaque trimestre, il faudra donc retourner une Déclaration Nominative Simplifiée à l'URSSAF.

Que faire en cas de mésentente ? Si, malgré les précautions d'usage, (correspondance, conversation téléphonique, voire entretien de visu), les relations avec la jeune personne au pair se dégradent sérieusement, il est sans doute souhaitable de mettre fin à l'expérience. Si le jeune a été sélectionné par l'intermédiaire d'une association, cette dernière se chargera d'organiser son retour et la recherche d'une nouvelle personne. Après avoir organisé à l'amiable le retour du jeune au pair, il faut signaler son départ à l'URSSAF et compléter la Déclaration Nominative Simplifiée, en indiquant la date de fin du stage.