L’assistante maternelle peut être employée directement par un particulier ou par l’intermédiaire d’une crèche familiale. Dans les deux cas, elle doit obtenir un agrément, préalable à l’embauche. Deux formes d’exercice sont possibles : un accueil journalier non permanent (le plus répandu) et un accueil permanent, 24 h/24, pour placement d’enfant.

Elle doit être disponible et capable d’éveiller l’enfant par toutes sortes de moyens. De manière générale, l’assistante maternelle doit se préparer à avoir une relation affective durable avec le ou les enfants dont elle a la charge.

L’agrément, une étape indispensable

Pour faire une demande d’agrément, il faut remplir un formulaire que l’on obtient en s’adressant soit au service départemental de protection maternelle et infantile (PMI), soit en contactant l’assistante sociale de son quartier ou le responsable de la petite enfance de sa commune.

Il faut fournir les renseignements suivants : état civil, situation familiale, conditions matérielles de l’accueil (surface habitable, nombre de pièces, cour, jardin…), niveau d’études, expérience professionnelle antérieure, motivations, choix du type d’accueil proposé (permanent ou non) et nombre d’enfants que l’on souhaite accueillir.

Ce formulaire, complété d’un certificat médical attestant l’état de santé de la candidate, peut être soit envoyé par lettre recommandée avec accusé de réception au président du conseil général du département de résidence, soit déposé directement au service de PMI du département contre délivrance d’un récépissé.

Les critères de refus immédiats

Certains critères peuvent entraîner une décision immédiate de refus :

  • être hébergé,
  • disposer d’un F1,
  • jardin non clôturé,
  • présence d’un chien de catégorie 1 ou 2 (pitbull, rottweiller…)

En cas de refus...

Si l’agrément est refusé, ce refus doit être motivé et notifié à l’intéressée par lettre recommandée. Il peut faire l’objet d’un recours gracieux auprès du président du conseil général, ou d’un recours contentieux auprès du tribunal administratif.

L’assistante maternelle qui reçoit un agrément doit suivre une formation de 60 heures dans un délai de 5 ans suivant l'agrément, dont 20 heures dans les 2 premières années.

Décision favorable

En cas de décision favorable, la candidate reçoit une attestation d'agrément qui précise :

  • le type d'accueil autorisé : permanent ou non,
  • les temps d'accueil autorisés : à la journée, à temps partiel, après l'école,
  • le nombre et l'âge des enfants qu'elle peut accueillir

L'agrément est acquis pour une durée de 5 ans, sur tout le territoire français.

Quels sont ses employeurs ?

On distingue quatre employeurs possibles selon le type d’exercice :

  • l’assistante maternelle indépendante travaille en relation avec des particuliers (les parents) et c’est ensemble qu’ils définissent les modalités de garde de l’enfant ainsi que les conditions de rémunération de cette travailleuse sociale ;
  • l’assistante maternelle des crèches familiales dépend d’une municipalité, d’une association ou d’une mutuelle qui lui envoie les enfants ;
  • l’assistante maternelle de l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Employée par le conseil général, les enfants sont placés par l’ASE quand les parents connaissent des difficultés, ou après une décision judiciaire ;
  • l’assistante maternelle de placements familiaux spécialisés (PFS) ou d’établissement : elle est alors employée par des associations spécialisées dans l’accueil d’enfants présentant des troubles graves du comportement et nécessitant une prise en charge particulière. Condition d’exercice : avoir un minimum de dix ans d’écart avec l’enfant.

Le marché de l’emploi

Ce secteur présente un potentiel non négligeable en termes d’emploi. La part croissante des femmes dans la population active entraîne un besoin croissant d’assistantes maternelles. Par ailleurs, les pouvoirs publics ont favorisé leur essor en développant des dispositifs pour encourager les emplois de proximité : allocation Aide à la famille pour l’emploi d’une assistante agréée (AFEAMA), simplification des démarches administratives pour l’obtention de l’agrément...