La crèche collective

Elle regroupe les enfants de 2 mois 1/2 à 3 ans dans des locaux aménagés pour l'éveil de l'enfant. Elle dirigée par une puéricultrice diplômée d'Etat encadrant un personnel qualifié. Ce mode de garde familiarise bébé à la vie collective et s'effectue à temps complet (toute la journée, tous les jours de la semaine). Elle dépend de la municipalité, il est donc obligatoire de résider dans la commune, et d'être tous les deux salariés. Les tarifs varient selon les ressources des parents et le nombre d'enfants à charge. Les places sont rares et très demandées, il est donc fortement conseillé de s'inscrire dès le tout début de la grossesse auprès de votre mairie.

  • Crèche collective associative

Elle a reçu l'agrément du président du Conseil général. Elle est placée sous le contrôle et la surveillance du service départemental de la PMI (protection maternelle et infantile). Elle est dirigée par une puéricultrice diplômée. La moitié du personnel doit être titulaire du certificat d'auxiliaire de puériculture. Les enfants sont examinés régulièrement par un pédiatre.

  • Horaires et tarifs

Les horaires sont stricts et parfois mal adaptés pour les parents travaillant la nuit, à mi-temps, le samedi. Les tarifs de la crèche collective varient selon les charges de famille et les ressources des parents. La mini-crèche a les mêmes caractéristiques qu'une crèche collective mais accueille moins d'enfants.

La crèche parentale

La crèche parentale est une mini-crèche collective organisée et gérée par une association (loi 1901) créée par des parents. Elle est agréée par la Direction de la Vie Sociale de votre département. Elle accueille les enfants à partir de 3 mois. Vous devez participer à la garde des enfants avec l'aide de professionnels permanents qualifiés et salariés de la crèche, à raison d'une demi-journée minimum par semaine (plus faire les commissions pour la crèche une fois par mois environ). Les tarifs varient selon les ressources des parents, le nombre d'enfants à charge et le temps consacré par les parents à la crèche.

Pour ces modes de garde, la CAF participe aux dépenses de fonctionnement, ainsi la contribution financière des parents est diminuée.

La crèche parentale est créée et gérée par les parents eux-mêmes. Les parents participent à la garde des enfants mais la présence d'une personne qualifiée est obligatoire. Pour créer une crèche parentale, il faut s'adresser au centre de protection maternelle et infantile (PMI) placé sous l'autorité du président du conseil général du département ou à une caisse d'allocations familiales. La crèche parentale est placée sous le contrôle de la PMI. Les locaux doivent respecter des normes de sécurité et le bien-être des enfants. La participation financière des parents se fait en fonction de leurs revenus.