Les tricheries

Vers cinq ou six ans, l'enfant est capable d'apprendre le concept de « marchandage ouvert », par opposition à la tricherie dissimulée. La maturité favorisant un mode de pensée plus logique permet ce progrès à un moment où l'égocentrisme de l'enfant de trois ans s'efface au profit d'une prise de conscience des autres. Une conscience sociale est en cours d'élaboration.

Il revient aux parents de développer cette prise de conscience. Des punitions mal adaptées ou trop fortes arrêteraient ce processus. Il est plus facile de venir à bout des tricheries en abordant le sujet avec franchise et douceur. Les parents peuvent expliquer les conséquences de ces agissements sans poser de jugement moral :

  • « Ce n'est pas juste de lui faire ça, et elle t'en voudra. »
  • « Est-ce que tu voudrais qu'elle triche avec toi ? »
  • « Ce qui est juste pour toi est juste pour tout le monde. »
  • « Si tu gagnes en trichant, elle ne voudra plus jouer avec toi, ou alors elle apprendra à tricher aussi. C'est ce que tu veux? »
  • « Est-ce que tu cherches à contrarier ta maîtresse - ou moi ? Je suis complètement déçu, parce que je te connais bien. »
  • « Est-ce que tu peux me dire comment t'aider à venir à bout de ce problème ? As-tu des idées à ce propos ? »

Une façon très efficace d'apprendre à un enfant le respect des autres est le jeu de rôles. Cela vous donne aussi l'occasion de montrer à l'enfant comment « marchander » de manière acceptable. Laissez-le vous montrer, dans une situation imaginée et qu'il jouera à votre intention, comment il aimerait qu'on lui apprenne à devenir responsable de lui-même. La conscience sociale de l'enfant se modèle sur la vôtre et sur celle du reste de la famille. Ne manquez pas de lui donner l'occasion de comprendre vos valeurs sociales - dans des termes qui lui soient accessibles.