L'enfant et la lecture

Ce qui lui donnera l'envie de lire, c'est avant tout votre propre exemple, votre goût pour la lecture, les histoires à raconter, les journaux et les magazines auxquels on s'abonne.

Certains petits s'amusent à lire dès l'âge de 3 ans. La plupart des enfants apprennent à lire au cours de leur sixième année ; c'est l'âge où les acquisitions sont les plus rapides dans ce domaine. On s'aperçoit que l'âge d'apprentissage est très variable :

  • beaucoup d'enfants de 4 à 5 ans sauront déchiffrer les publicités ou lire les lettres des jeux télévisés, sans qu'on leur ait appris quoi que ce soit ;
  • d'autres, de plus de 6 ans, auront de grandes difficultés à apprendre à lire. Nous allons voir les différents problèmes qui se posent et comment éviter qu'un enfant se trouve en situation d'échec.

Donnez-lui le goût des livres

L'intérêt pour les livres commence dès la première année, lorsque votre bébé feuillette les journaux avec délectation et que vous lui désignez des objets familiers. Plus vous lui commentez les images qu'il aime, plus il appréciera les livres et le langage. Il prendra rapidement conscience que vos idées viennent du fait que vous pouvez, vous, lire ce qui est écrit à côté des images ; il trouvera alors tout naturel de chercher à en faire autant. Voilà pourquoi raconter des histoires, encore et encore, est la meilleure initiation à la lecture. Le développement du langage est également un facteur déterminant pour l'apprentissage de la lecture. Un enfant qui a parlé dès 18 mois, qui est bavard, qui communique facilement et pose souvent des questions, apprendra généralement à lire facilement.

Un enfant qui a parlé plus tard et qui est plutôt solitaire éprouvera peut-être davantage de difficultés dans l'apprentissage de la lecture. Commencez par l'encourager dans l'expression orale et donnez-lui, si cela est nécessaire, un soutien orthophonique précoce. Et puis essayez de lui consacrer le plus temps que vous pouvez pour lui transmettre le plaisir de communiquer. La dernière année de maternelle est une préparation importante, puisqu'elle introduit, de plus en plus, une initiation à la lecture.

Lire par plaisir

Ne cherchez pas à imposer à votre enfant les lectures qui ont fait la joie de votre enfance. Les petits d'aujourd'hui sont rarement attirés par Jules Verne, par exemple. Laissez-le choisir des livres attrayants, faciles à lire, situés un peu en dessous de son niveau de lecture.

Pour l'inciter à lire

  • L'abonnement à une revue. Ce peut être une revue spécialisée pour enfants, mêlant des textes de plusieurs lignes avec des bulles de quelques mots, ou des revues, comme Trente Millions d'amis, qui ne lui sont pas directement destinées, mais qui passionnent généralement les enfants.
  • Les bandes dessinées ne sont pas préjudiciables à la lecture d'autres livres. J'ai vu de nombreux enfants passer facilement de la lecture des bulles à celle des livres classiques. Celui qui aime le livre s'intéressera à tout (magazines, BD, « vrais » livres). L'essentiel est que lire soit un plaisir pour lui.
  • La bonne utilisation de la télévision. Si votre enfant s'installe passivement devant l'écran dès qu'il a un moment de loisir, et regarde tout ce qui se présente tandis que vous en profitez pour vaquer à vos propres occupations, la télévision ne l'incitera pas à lire.En revanche, si vous décidez avec votre enfant du choix du programme et du temps passé devant le petit écran, et surtout si vous regardez l'émission avec lui pour la commenter ensemble, il prendra l'habitude de considérer la télévision comme une source d'informations et de réflexion. Vous pourrez même, si vous disposez de suffisamment de temps, prolonger ensemble l'émission par une lecture.